Loading

Le tour des Annapurnas & Lac Tilicho

Le tour des Annapurnas & Lac Tilicho

Le tour des Annapurnas…¬†C’est quoi?

Situ√© au Nord Ouest du N√©pal, c’est le chemin de trek le plus populaire du pays.¬†Cern√© par les sommets des Annapurnas,¬†un des plus beaux massifs montagneux de l’Himalaya,¬†ce trek¬†est connu pour sa diversit√© impressionnante de paysages. D√©couvrez sans plus attendre le r√©cit de notre aventure autour des Annapurnas et du Lac Tilicho !

Tour des Annapurnas

Tour des Annapurnas

Notre tour des Annapurnas en quelques chiffres :

8870 mètres de dénivelé positif
7000 mètres de dénivelé négatif
168 kilomètres parcourus
60 tasses de lemon tea savourées
50 litres d’eau purifi√©es
26 kilos de matériel
24 dal bhat engloutis
16 snickers dévorés
6 kilos perdus bient√īt regagn√©s
3 douches chaudes adorées
3 litres de garlic soup subies
3 litres d’Everest Beer¬†appr√©ci√©es
3 bons potes rencontrés
2 fois 5000 m√®tres d’altitude
2 fous rire interminables
1 fièvre déclarée mais bien soignée
BREF 1 TREK¬†M√Č-MO-RA-BLE!!

J1 à J7 : De Kathmandu à Manang

Les rizières près de Bhulbhule

J1 : Bus de Kathmandu à Bhulbhule (~9-10h de bus) | Altitude 840 mètres
Arriv√©s √† la station de bus de Kathmandu, il y a beaucoup de monde, une ligne interminable de guichets et une bonne cinquantaine de bus stationn√©s. Il n’est pas franchement facile de s’y retrouver. Mais les n√©palais sont tr√®s serviables et nous aident √† trouver notre bus local. C’est finalement pas tr√®s rassur√©s que nous confions nos sacs √† dos au rabatteur qui est aussi l’assistant du chauffeur pour qu’il les mettent sur le toit. Les rabatteurs sont en fait les petites mains dans le bus; aussi agiles que des singes : ils accueillent et encaissent les voyageurs, bondissent sur les toits pour y accrocher les sacs ou encore hurlent la destination tout le long du trajet pour attirer les clients potentiels (dans notre cas, pas besoin de trop hurler, le bus est d√©j√† blind√©). A les voir faire, on sent qu’ils ont l’habitude.
Le confort dans le bus est sommaire : des si√®ges en bois tr√®s serr√©s les uns aux autres avec peu de place pour nos jambes et une jolie musique indienne en fond sonore pour nous mettre dans l’ambiance. On ne va pas se plaindre, on a r√©ussi √† r√©server un bus in extremis la veille alors que les locaux gal√®rent. On vous √©pargne les p√©rip√©ties li√©es au manque de fuel, mais deux bus et 9h plus tard, on arrive dans une nuit noire √† Bhulbhule. C’est √† la lumi√®re de nos lampes frontales que l’on d√©gotte notre premi√®re guesthouse, celle o√Ļ nous prendrons notre premi√®re douche froide, mangerons le premier Dal Bhat d’une longue s√©rie et cohabiterons avec rats & l√©zards. C’est qu’il commence bien ce trek dis donc ūüėČ …

Devant une rizière

Devant une rizière

J2 : Bhulbhule à Jagat | 7 heures de marche | 24 km | Altitude 1300 mètres | Total D+ 830
C’est aux alentours de 9h que l’on entame cette premi√®re journ√©e de trek, on test pour la premi√®re fois notre endurance avec nos sacs √† dos. Les premiers kilom√®tres sont tr√®s faciles, on profite, confiants et le sourire aux l√®vres. Le temps est au rendez-vous et nous admirons le paysage : des rizi√®res √† perte de vue. On a m√™me la chance d’apercevoir deux petits singes au d√©but du sentier. C’est apr√®s une halte aux cascades de Syange que le parcourt se corse, la mont√©e pour aller √† Jagat est tr√®s raide. Le moindre kilo en trop dans notre sac √† dos se fait d√©j√† sentir. Apr√®s 6h de marche, le bilan est sans appel : des pieds comme des ballons de rugby, des hanches bleus et le bas du dos qui attaque. A tel point que l’on se pose des questions pour la suite du trek… Au fond, un porteur, c’est peut-√™tre pas si mal!? ūüėČ Mais comment se plaindre quand on les voit en baver sans broncher avec leur 30kg sur le dos. Apres cette rude journ√©e, notre r√©confort : une douche bien chaude pour d√©tendre nos muscles et un bon Dal Bhat pour contenter notre estomac!

Sur la route de Chame

Sur la route de Chame

J3 : Jagat à Dharapani | 6 heures de marche | 20 km | Altitude 1900 mètres | Total D+ 870
C’est sur le chemin en direction de Dharapani que nous rencontrerons Christophe, un loz√©rois √† l’accent chantant du sud de la France. Il est¬†super sympa et la suite de notre randonn√©e se fera en sa compagnie. Il faut dire qu’il a la caisse le gendarme des montagnes, il impose un rythme qui nous booste. Arriv√©s √† Dharapani, c’est dans un petit boui-boui avec une belle vue sur la rivi√®re, une chambre √† l’√©lectricit√© branlante et √† la vitre cass√©e que nous passerons la nuit. Ce lodge a la particularit√© d’avoir un combo douche + toilettes turcs, c’est marrant, parce qu’apr√®s s’√™tre douch√©s on a le sentiment d’√™tre moins propre qu’avant ;). Au cas o√Ļ vous auriez oubli√©, pour le d√ģner… c’est Dal Bhat bien s√Ľr. Niveau fatigue, √ßa va mieux que la veille, c’est bon signe!

Népalais à Ngawal

Népalais à Ngawal

J4 : Dharapani à Chame | 6 heures de marche | 20 km | Altitude 2710 mètres | Total D+ 960
Le lendemain, le sentier vers Chame ne pr√©sente pas trop de difficult√©s hormis les escaliers en mont√©e qui ont eu raison de nos petits pieds (on gagne une belle ampoule). Cette mont√©e nous vaudra une belle vue sur les tant attendu pics enneig√©s. Apr√®s un d√©j un peu longuet (quelle id√©e ¬ę¬†d’innover¬†¬Ľ en commandant des pizzas aussi), on a le temps d’admirer le Manaslu qui culmine √† plus de 8163 m√®tres d’altitude. C’est la neuvi√®me plus haute montagne et on en prend plein la vue! En arrivant √† Chame, on est m√™me pas crev√©s (c’est qu’on s’y ferait presque √† notre petite routine p√©destre). Comme c’est la journ√©e des d√©couvertes culinaires, on tente la bi√®re artisanale du lodge… On a bien rit en voyant le serveur arriv√©s avec 3 choppes contenant ce que l’on pourrait confondre avec du lait de soja. La bi√®re avait un go√Ľt tr√®s fort de riz ferment√©, c’√©tait pas tr√®s bon et on a r√©ussi √† refourguer 2 bi√®res sur 3. Christophe lui, finira la moiti√© de sa choppe. Une performance, bravo!

J5 : Chame à Upper Pisang | 4,5 heures de marche | 20 km | Altitude 3310 mètres | Total D+ 700

Upper Pisang

Vue depuis Upper Pisang

Une routine commence √† s’installer, on d√©colle vers 7h30 en direction d’Upper Pisang. Cette journ√©e est beaucoup plus courte, mais beaucoup plus intense que les autres. Le manque d’oxyg√®ne d√Ľ √† l’altitude se fait ressentir. Le paysage est diff√©rent de ceux travers√©s en d√©but de trek, beaucoup plus aride. Oubliez les mauvaises herbes classiques, ici elles sont remplac√©es par du cannabis. On trouve un lodge dot√© d’un balcon offrant une jolie vue sur l’Annapurna II. Comme nous avons un peu de temps devant nous, nous partons visiter le monast√®re situ√© un peu plus haut et le soir venu admirons les milliers d’√©toiles au dessus des montagnes. On en profite pour essayer de prendre en photo les √©toiles avec l’appareil photo de Christophe, pour reprendre ses dires ¬ę¬†Les N√©palais nous on vraiment pris pour deux d√©biles quand on leur a pris des planches, une table, un banc et deux mains pour stabiliser le tout pendant 30 secondes¬†¬Ľ.

Yaks à Manang

Yaks à Manang

J6 : Upper Pisang à Manang | 8 heures de marche | 27 km | Altitude 3540 mètres | Total D+ 730
Une grosse √©tape s’annonce aujourd’hui : objectif Manang en passant par Ngawal. La mont√©e est difficile, des lacets interminables et une chaleur √©touffante. C’est non sans peine que l’on termine notre ascension en faisant une pause bien m√©rit√©e au tea shop o√Ļ des snickers nous font de l‚ÄôŇďil… Difficile d’y r√©sister. Le chemin vers Manang est ensuite tr√®s tr√®s poussi√©reux (nos buff nous sauvent bien la mise). Arriv√©s √† destination, on tente une fois encore une petite fantaisie locale : le Yak Burger… On a h√Ęte d’y gouter! Et l√† gros fou rire en voyant le contenu de nos assiettes : un morceau de pain rassis et un steak qui n’est pas de toute derni√®re fraicheur.

 

Vue sur les sommets des Annapurnas

Vue sur les sommets des Annapurnas

J7 : Manang | Journ√©e d’acclimatation
Fin de cette premi√®re semaine de trek, notre prochaine √©tape sera le Tilicho Base Camp, mais en attendant nous pr√©f√©rons passer une journ√©e de plus √† Manang pour nous reposer. Le Mal Aigu des Montagnes – MAM – est un risque √† ne pas prendre √† la l√©g√®re, alors nous veillons √† bien nous acclimater avant de continuer notre ascension. Et c’est tant mieux car on gagne deux compagnons de route suppl√©mentaires, Ad√®le & Thomas, un couple tip top aussi en tour du monde. On se retrouve tous au HRA (Himalayan Rescue Association) pour une r√©union d’informations sur les risques li√©s au MAM. Dans la salle, l’appr√©hension est palpable. Cette s√©ance semble avoir fait flipper pas mal de monde et c’est un auditoire un poil hypocondriaque qui viendra raconter ses maux et se rassurer aupr√®s du m√©decin. En bonus, √† la fin, on mesure notre taux d’oxyg√®ne et de BPM (Battements de cŇďur Par Minute). On est tellement en phase pendant ce trek que l’on a tous les deux les m√™mes !

J8 à J11 : Le Lac Tilicho

Chemin étroit

J8 : Manang à Tilicho Base Camp | 7 heures de marche | 25 km | Altitude 4150 mètres | Total D+ 800
La r√©union au HRA nous aura bien fait douter… Allons-nous au Lac Tilicho ? Est-ce qu’il n’est pas pr√©f√©rable de nous √©conomiser ? On demande conseils √† un peu tout le monde et un sherpa (ayant fait 5 fois l’Everest) nous dit qu’il y a beaucoup de vents et que les conditions climatiques actuelles ne sont pas id√©ales pour atteindre le lac. Apr√®s r√©flexion, on d√©cide quand m√™me de nous rendre dans la direction du lac et d’aviser sur place. Ad√®le et Thomas se joignent √† notre petit groupe et nous partons tous pour le Tilicho Base Camp.

Lac Tilicho

Lac Tilicho

Nous mettrons un peu plus de 4h pour nous rendre √† Khangsar et d√©cider de la suite de notre itin√©raire. Apr√®s discussions, on est tous d’accord pour nous rendre directement au Tilicho Base Camp dans la journ√©e sans faire d’√©tape √† Khangsar. Nous ne sommes pas encore trop fatigu√©s et le temps est propice pour continuer √† marcher. La suite du chemin pour se rendre au Tilicho Base Camp est effectivement difficile comme nous l’a dit le sherpa, pentue, glissant (notre appareil photo en a fait les frais), stressant. Le chemin est long et interminable, c’est en r√©alit√© plus difficile mentalement que physiquement. On arrive √† notre destination vers les coups de 15h30 et on a l’impression qu’il est 19h tellement le temps est sombre et nuageux. On reste au seul lodge disponible √† savoir au New Tilicho Base Camp, l’autre lodge semble en r√©novation/construction. On trouve notre r√©confort dans la petite douche de fortune, dehors, faite de bois et de taule mais dont les 42¬į de l’eau nous feront le plus grand bien.

Descente du Lac Tilicho

J9 : Aller-retour Tilicho Base Camp à Tilicho Lake | 5 heures de marche | 17 km | Altitude 5000 mètres | Total D+ 850
On quitte le Tilicho Base Camp √† 8h, un peu plus tard que pr√©vu √† cause du mauvais temps en d√©but de matin√©e. Pour une fois, on part sans nos sacs √† dos, laiss√©s au lodge. L’ascension jusqu’au Tilicho Lake s’av√®re tr√®s difficile, en particulier pour nous qui sommes malades et √† bout de souffle. Apr√®s 2h de mont√©e, arriv√©s derri√®re des rochers, on pense voir le lac et √™tre √† bout de notre peine mais un mec nous plombe le moral en nous disant qu’ils nous restent encore bien 1h30 avant d’atteindre le lac. Les bras nous en tombent, on n’en peux plus, mais on continue sans trop perdre de temps car les nuages approchent. On arrive sur un terrain plut√īt plat et l√† on voit un mini lac, on vous dit pas le regain d’√©nergie que √ßa nous a donn√©. Ce coup-ci, c’est s√Ľr, le lac n’est plus tr√®s loin! Quelques centaines de m√®tres plus loin, on aper√ßoit ce superbe lac tant attendu. On est √ČPUISES, mais √ßa en vaut vraiment la peine. Le Lac Tilicho est une merveille et a une magnifique couleur √©meraude, avec une superbe vue sur les glaciers. Bon, une petite pause s’impose quand m√™me. Un bon chocolat chaud nous revigore pour entamer la descente. Le temps commen√ßant √† se couvrir, nous ne trainons pas. On arrive juste √† temps √† notre lodge car juste apr√®s se mettent √† tomber des gr√™lons. On v√©rifie la m√©t√©o le soir pour le Thorung-la Pass, notre prochaine grosse destination, et malheureusement pour nous, elle n’est pas bonne…

J10 : Tilicho Base Camp à Manang | 5 heures de marche | 23 km | Altitude 3540 mètres | Total D+ 960
Au vu des mauvaises conditions climatiques, on d√©cide dans un premier temps de retourner √† Khangsar et de demander au lodge l√† bas s’il est envisageable de monter jusqu’au Thorong-La Pass. Le retour vers Khangsar est beaucoup plus facile qu’√† l’aller, on mettra 2h pour rejoindre notre destination. Le personnel du lodge ne nous sera d’aucune utilit√©. Apr√®s concertation avec notre groupe, on d√©cide de retourner tous ensemble √† Manang et d’attendre une fen√™tre pour pouvoir passer le col. On ne vous cache pas qu’il est difficile psychologiquement de redescendre de 500 m√®tres d’altitude mais nous n’avons pas trop le choix. On retourne √† notre pr√©c√©dent lodge ayant du WiFi pour pouvoir avoir un Ňďil sur la m√©t√©o.

Devant le Lac Tilicho

J11 : Manang | Repos forc√© d√Ľ aux mauvaises conditions m√©t√©o
On reste encore une journ√©e √† Manang afin que la m√©t√©o s’am√©liore. Cette journ√©e sera sans doute la plus calorique de tout le trek, on mangera 6 fois au total, entre le petit dej du lodge, la boulangerie et ses bons croissants et pains au choco, le resto du midi, le gouter au crumble aux pommes, l’ap√©ro et le repas du soir, on est refait ! Christophe sera forc√© de rentrer √† Kathamndu par manque de temps, il ne passera malheureusement pas le col avec nous, on est un peu tristes qu’il ne soit pas des n√ītres pour la suite de l’aventure. On boit une bi√®re pour f√™ter le p√©riple pass√© ensemble et on ouvre les paris sur le temps qu’il mettra pour rejoindre Besi Sahar et c’est Thomas qui √©valuera le mieux le nombre d’heures de trajet : 10h30! On gagne le droit de rester chez nous et d’organiser un diner des retrouvailles tous ensemble dans un an ūüôā

J12 √† J17 : L’ascension du Thorung-La pass et fin du trek!

J12 : Manang à Ledar | 5 heures de marche | 21 km | Altitude 4200 mètres | Total D+ 660
C’est plus qu’√† 4 que nous partons en direction de Ledar. Le chemin jusqu’√† notre destination est plut√īt facile mais avec la fi√®vre, c’est une autre histoire. On s’arr√™te souvent, on arrive toutefois assez t√īt et nous reposons bien car une bonne journ√©e nous attend le lendemain.

Vue de toute la vallée

J13 : Ledar à Thorung High Camp | 5 heures de marche | 14 km | Altitude 4850 mètres | Total D+ 650
C’est sur un sentier enneig√© que nous nous rendons √† la premi√®re √©tape de la journ√©e : Thorung Phedi. L√† encore, le sentier n’est pas difficile. La fi√®vre de la veille s’est att√©nu√©e (heureusement!). A Thorung Phedi, on s’arr√™te √† une boulangerie pour prendre un deuxi√®me petit dej, puis repartons au High Camp. La mont√©e est assez √©prouvante. On est lent et avons le souffle court √† cause de l’altitude. Apr√®s quelques lacets, on arrive au seul lodge qui nous fait payer la chambre. Et quelle chambre ! Il fait hyper froid et la neige rentre par la porte et les fen√™tres. On donne rendez-vous √† Ad√®le et Thomas √† 4h30 pour le petit d√©j, on compte d√©marrer l’ascension du col √† 5h-5h30. On aura beaucoup de mal √† nous endormir…

Au petit matin

Au petit matin

J14 : Thorung High Camp à Muktinath | 9 heures de marche | 22 km | Altitude 3800 mètres | Total D+ 600
√áa y est, c’est le jour J, l’ascension du Thorung-la pass nous attend ! La journ√©e commence mal car notre r√©veil ne sonne pas, le froid a fait bugger le t√©l√©phone. On s’en aper√ßoit √† 5h. On file prendre notre petit dej en vitesse, on pr√©pare nos sacs super rapidement et on part √† 5h30 juste derri√®re un groupe d’isra√©liennes. Le ciel est clair et √©toil√©, ce qui est de bonne augure pour l’ascension. La neige, elle aussi est au rendez-vous. Une couche de neige a recouvert l’ensemble des sommets. D√®s le d√©but, le manque d’oxyg√®ne nous oblige √† ralentir notre cadence. On a tellement froid aux mains qu’on s’arr√™te au premier tea shop pour se r√©chauffer. Le long du sentier, des N√©palais nous encouragent : ¬ę¬†Not far¬†¬Ľ, ¬ę¬†Almost there !¬†¬Ľ. Et oui, on y est presque, on voit les guirlandes de pri√®res et les trekkeurs √† l’arr√™t au loin. Encore quelques dizaines de m√®tres… Enfin le col ! On est heureux et on se dit ¬ę¬†Putain, on l’a fait… 5416 m√®tres d’altitude!!!¬†¬Ľ Plus haut que le Mont Blanc. On est assez fier de notre performance ! Grosse accolade tous ensemble tellement on est content de l’avoir fait! Apr√®s quelques photos, on sort nos drapeaux de pri√®res pour l’attacher √† toutes celles d√©j√† pr√©sentes. On attaque ensuite la longue descente (D- : 1700 m√®tres). Derri√®re le col, le paysage change litt√©ralement. Il fait chaud √† notre plus grand bonheur, les couches de v√™tements tombent. Arriv√©s √† Muktinath, on f√™te dignement notre ascension au Bob Marley Hotel : bi√®res, chicken Burger et velout√© de potiron ! Le Burger √©tait tellement bon qu’on le recommandera le lendemain au petit d√©jeuner…

J15 : Muktinath à Jomsom | 7 heures de marche | 20 km | Altitude 2710 mètres | Total D+ 260

Vers Jomsom

Vers Muktinah

Pour cette derni√®re journ√©e de trek, c’est matin√©e shopping souvenirs aupr√®s d’une m√©m√© n√©palaise. C’est avec nos sacs charg√©s de quelques grammes suppl√©mentaires que nous partons en direction de Jomsom. C’√©tait peut-√™tre une erreur mais on a pr√©f√©r√© prendre, comme depuis le d√©but du trek, le chemin et non la route. Apr√®s une belle mont√©e et une grosse descente qui nous a bien fracass√© les genoux, on arrive √† la petite ville de Lubra. C’est d√©sert. On s’arr√™te manger un peu et le restaurateur nous indique que l’on peut longer la rivi√®re pour rejoindre Jomsom. Il ne manque pas de nous pr√©venir qu’il faudra sauter par dessus la rivi√®re √† certains endroits et nous rassure en nous disant que le temps est parfait car ¬ę¬†No Wind today !¬†¬Ľ. Euuhh, on ne sait pas s’il s’est foutu de notre gueule mais, une fois engag√©s dans le canyon, on se tape des rafales de poussi√®re d’au moins 100km/h. Et la travers√©e par dessus la rivi√®re, c’√©tait franchement casse-gueule… Une vraie gal√®re… On arrive toutefois sains et saufs √† Jomsom, derni√®re √©tape de notre trek. Nous pr√©f√©rons arr√™ter ici pour pr√©server nos genoux qui commen√ßaient √† nous l√Ęcher apr√®s deux journ√©es de descente tr√®s rudes.

Lac de Pokhara

Lac de Pokhara

J16 : Jomsom | Pas de bus
La crise du p√©trole n’est toujours pas termin√©e, il est de plus en plus difficile de trouver des transports. Nous arriverons finalement √† obtenir des billets pour Beni, une ville entre Jomsom et Pokhara. D√©part pr√©vu le lendemain √† 7h30. En attendant, on profite des bons repas de notre guesthouse.

J17 : Bus de Jomsom à Pokhara
C’est en se frayant un chemin dans la¬†foule qui encercle le guichet que l’on entre dans le bus en direction de Beni. Apr√®s 6 heures de bus, nous¬†trouvons directement une jeep √† Beni pour nous rendre √† Pokhara. Nous resterons 4 jours dans cette¬†ville paisible qui marquera v√©ritablement la fin de notre trek. Bord√©e par le Lac Phewa, le lieu est propice pour finir par un programme tr√®s simple : repos et bons restos !

Ainsi s’ach√®ve notre √©prouvant mais incroyable Tour des Annapurnas.

Galerie photos

Christelle & Thomas

Christelle & Thomas